Marius Lavet

Marius Lavet

Marius Lavet

Marius Lavet, la vie d'un inventeur de génie...

Marius Lavet, Ingénieur de l’Ecole Nationale des Arts et Métiers (Cluny 1910) et de l’Ecole Supérieure d’Electricité (1911), est à l’origine de la montre à quartz qui fit sa fortune et celle de l’industrie horlogère.

Né en 1894 à Clermont-Ferrand, il est décédé à Paris le 14 février 1980. Sa carrière se déroula dans l’industrie horlogère, qui lui doit de nombreuses innovations technologiques. Il a déposé plus de cent brevets.

Il a été un remarquable professeur à l’Ecole supérieure d’optique et à Supaéro.

Marius Lavet est le père du micro-moteur pas à pas (brevet français 823 395 de 1936). Cette technique est une des bases de l’horlogerie électronique. Poursuivant ses travaux et ouvert à toutes les nouvelles techniques, il a mis au point en 1949 l’entretien des oscillations d’un quartz par un circuit électronique.

Les plus grands noms de l’horlogerie (Junghans, Ebauches SA, General Time Corp., Bulova, Crouzet, Lip, Jaz) exploitent sous licence les brevets déposés par Marius Lavet. Pour la seule année 1978, les redevances versées par l’un de ses licenciés s’élevaient à près de deux millions de francs.

A la fin de sa vie, il reçut de nombreux hommages :

  • Chevalier de la Légion d’Honneur,
  • Prix Haag (1969),
  • Prix de l’Académie des Sciences (1971),
  • Insigne d’or du 9e Congrès international de chronométrie (1972),
  • Prix Nessim Habif (1976)

Pour en savoir plus à propos de Marius Lavet

admin

Laisser un commentaire

Close
Close

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

Close

Close