L'inventeur marocain Rachid El Yazami parmi les finalistes du prix Marius Lavet

L'inventeur marocain Rachid El Yazami parmi les finalistes du prix Marius Lavet

L’inventeur marocain Rachid El Yazami parmi les finalistes du prix Marius Lavet

SCIENCES - Le Marocain Rachid Yazami, connu pour avoir inventé une puce qui optimise le chargement des batteries et prolonge leur longévité, a figuré parmi les finalistes du prix Marius Lavet, qui récompense ingénieurs, inventeurs et entrepreneurs qui se sont distingués dans leur domaine et dont la cérémonie s'est tenue le 14 mars.

Rachid Yazami excelle dans les trois critères choisis par l'association Marius Vallet, qui décerne ce trophée depuis quinze ans. Ingénieur multi-diplômé, il s'est distingué dans le secteur de l'invention, notamment en découvrant en 1980 le pôle négatif des batteries rechargeables au lithium, utilisées aujourd'hui dans la plupart des appareils mobiles aujourd'hui.

Rachid El Yazami est également un entrepreneur accompli. En 2007, il a créé une start-up qui se charge de commercialiser ses inventions. Son produit phare? "Un scanner qui examine la batterie pour fournir des informations très utiles sur son état de santé, sa constitution et sa longévité", nous a-t-il expliqué dans un entretien publié en février.

Aujourd'hui, plus que jamais, Rachid El Yazami conforte sa présence remarquée dans le monde de la recherche scientifique à l'échelle internationale. Aidé de son équipe, il planche sur la finalisation de sa fameuse puce permettant aux batteries de se charger en un clin d'oeil, en vue de la commercialiser "dans deux ou trois ans".

"J'ai un espoir raisonnable que d'ici un ou deux mois, il y ait une compagnie intéressée d'investir dans cette technologie", nous a-t-il confié. El Yazami ne s'inquiète pas pour autant, conscient que son invention est très attendue sur le marché des nouvelles technologies. Plusieurs géants de l'informatique sont en discussion avec le scientifique afin de soutenir ce projet ambitieux.

Celui qui a fait son lycée à Fès s'envole ensuite à l'Hexagone pour poursuivre ses études supérieures. Il devient par la suite membre du Centre nationale de la recherche scientifique (CNRS). Depuis quelques années, Rachid El Yazami a choisi Singapour pour installer son laboratoire.

C'est dans cette cellule qu'il reçoit souvent des scientifiques marocains afin de les former. Car pour El Yazami, soutenir la recherche scientifique au royaume est une cause. "Il n'y a pas besoin d'être physiquement au Maroc pour aider le pays. Je contribue à mon échelle en donnant des conférences. Lorsqu'il y a une opération de vulgarisation de recherche scientifique au Maroc et qu'on m'appelle, je viens pour y participer."

BIO EXPRESS :

  • 1953 - Naissance à Fès
  • 1971 - Obtention d’un baccalauréat en sciences mathématiques au lycée Moulay Driss à Fès
  • 1978 - Admission à l’Institut Polytechnique de Grenoble (INP), où il travaille depuis
  • 1998 - Nomination en tant que directeur de recherche au Centre national de recherche scientifique (CNRS)
  • 2007 - Création en Californie une start-up pour développer et commercialiser ses découvertes
  • 2014 - Obtention du prix Draper
  • 2015 - Invention d’une puce capable de recharger les batteries des smartphones et les véhicules électriques en 10 minutes
  • http://www.huffpostmaghreb.com/2016/03/17/rachid-yazami_n_9476232.html  : article du site huffpostmaghreb.com

admin

Laisser un commentaire

Close
Close

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

Close

Close