IV Edition

IV Edition

IV Edition

LAURÉAT 2004

 

1 vainqueur :

Pierre Jean est un ingénieur est un architecte naval et l’ancien PDG de Gaztransport.

Cet homme a réussi un exploit : faire passer la capacité d’un navire méthanier de 25 000 m3 à 160 000 m3 en toute sécurité. En abandonnant le principe d’une cuve cylindrique, il a reporté la charge sur la structure résistante du navire. L’isolant thermique nécessaire est une membrane mince en Invar, alliage à très faible coefficient de dilatation. Cette technologie est aujourd’hui utilisée pour la construction de 85 % des méthaniers.

Lauréat du prix Saint-Gobain 2004 :

Marc Buonomo c’est un Ingénieur Ensam, cet homme est directeur de la division Ouvrages d’art chez Eiffage-Eiffel.

L’innovation de Marc Buonomo n’a encore connu qu’un cas d’industrialisation : le plus haut pont du monde : le viaduc de Millau, qui culmine à 245 m de hauteur. L’ingénieur a imaginé un système de poussage révolutionnaire : un ensemble de "translateurs" hydrauliques posés au sommet des piles et synchronisés par un ordinateur central. Ils permettent de "lancer" le tablier entre chaque pile en battant un record du monde de distance : 171 m contre 140 m précédemment.

3 Finalistes :

Guy Cluzel est Licencié de physique et responsable de recherche chez Michelin

Deux fois moins de pneus sur les tracteurs poids lourds et sur les autobus, c’est aussi une économie de 2 % de carburant par essieu ! En outre, avec sa grande largeur, le pneu X One inventé par Guy Cluzel améliore le comportement routier. Il permet aussi d’augmenter la charge utile et favorise les planchers surbaissés des autobus.

François Kubica est un Ingénieur Sup’Aéro et ingénieur en chef chez EADS Airbus, cet ingénieur a travaillé sur le confort en avion.

En effet, il a mis au point un système de commande de vol électrique et de pilotage automatique qui contrôle les déformations de l’avion, avec, pour résultat, plus de confort pour le passager et une réduction du poids de la structure de l’avion.

Isabelle Rico-Lattes était directrice de recherches CNRS chez Chauvin Bausch et Lomb et a travaillé sur la rétine.

Pour l’œil, Isabelle Rico-Lattes a mis au point une solution bio-compatible qui permet de maintenir la rétine en place pendant plusieurs semaines, le temps que s’achève sa cicatrisation après une opération du décollement de rétine. Ce produit remporte d’ores et déjà un vif succès auprès des spécialistes : la solution traditionnelle n’était supportée que 24 heures en moyenne.

admin

Laisser un commentaire

Close
Close

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

Close

Close